« Si je savais prendre une bonne photographie, je le ferais chaque fois. »

Avec humour et tendresse, Robert Doisneau dérobe des instants de la vie populaire pour les fixer sur la pellicule. Alors, dit Prévert, « du plus défait, du plus dévasté des visages surgit une lueur presque heureuse, un flash, et la photo est d’une simplicité bouleversante parce que le photographe a été bouleversé. »

La durée de la visioconférence est modulable de 45 minutes à 1h30 avec un temps d’échanges.

© Les Têtes de l’art – visites