« Je commence un tableau et je l’achève. Je ne pense pas à l’art pendant que je travaille, j’essaie de penser à la vie. »

Dix ans : telle est la durée de la fulgurante carrière de Jean-Michel Basquiat, commencée sur un lit d’hôpital et interrompue par une overdose. Dix ans pendant lesquels il passe du graff à la toile, de la rue aux galeries, de SAMO à Basquiat. En quoi ce pionnier de l’art urbain, mélangeant les univers et en confrontant les symboles américains à une négritude revendiquée, marque-t-il une étape importante de l’art contemporain ?

La visioconférence dure de 45 minutes à 1h30 avec un temps d’échanges

© Les Têtes de l’art – visites